Aṅguttara Nikāya

92. L'animosité

Alors Anathapindika le maître de maison alla trouver le Béni du Ciel et, en arrivant, s'étant incliné vers le Béni du Ciel, s'assit d'un côté. Quand il se fut assis, le Béni du Ciel lui dit, «Lorsque, pour un disciple des nobles personnes, cinq formes de peur et d'animosité sont tranquillisées; lorsqu'il est doté des quatre facteurs d'entrée dans le courant; et lorsque, par le discernement, il a bien vu et bien déniché la noble méthode, alors s'il le veut il peut affirmer de lui-même: ‹L'enfer est terminé; les matrices animales sont terminées; l'état des ombres affamées est terminé; les états de privations, de destitution, les mauvaises naissances sont terminés! Je suis un vainqueur du courant, ferme, jamais plus destiné aux états de malheur, je me dirige vers l'éveil par moi-même!›

«Or donc, quelles sont ces cinq formes de peur et d'animosité qui sont tranquillisées?

«Lorsqu'une personne prend la vie, alors avec le fait de prendre la vie comme condition requise, elle produit de la peur et de l'animosité dans l'ici et maintenant, produit peur et animosité dans les vies futures, fait l'expérience des concomitants mentaux [que sont] la douleur et le désespoir; mais quand elle se retient de prendre la vie, elle ne produit ni peur ni animosité dans l'ici et maintenant pas plus qu'elle ne produit de peur et d'animosité dans les vies futures, ni ne fait l'expérience des concomitants mentaux [que sont] la douleur et le désespoir: pour qui se retient de prendre la vie, cette peur et animosité est ainsi tranquillisée.

«Lorsqu'une personne vole… s'engage dans des relations sexuelles illicites… dit des mensonges…

«Lorsqu'une personne boit des boissons fermentées et distillées qui sont cause d'inattention, alors en buvant des boissons fermentées et distillées qui sont cause d'inattention comme condition requise, elle produit de la peur et de l'animosité dans l'ici et maintenant, produit de la peur et de l'animosité dans les vies futures, fait l'expérience des concomitants mentaux [que sont] la douleur et le désespoir; mais quand elle se retient de boire des boissons fermentées et distillées qui sont cause d'inattention, elle ne produit ni ni peur ni animosité dans l'ici et maintenant pas plus qu'elle ne produit de peur et d'animosité dans les vies futures, ni ne fait l'expérience des concomitants mentaux [que sont] la douleur et le désespoir: pour qui se retient de boire des boissons fermentées et distillées qui sont cause d'inattention, cette peur et animosité est ainsi tranquillisée.

«Ce sont là les cinq formes de peur et d'animosité qui sont tranquillisées.

«Et quels sont les quatre facteurs d'entrée dans le courant dont elle est dotée?

«On a le cas où le disciple des nobles personnes est doté d'une foi inébranlable dans l'Eveillé: ‹Certes, le Béni du Ciel est digne et bien éveillé par lui-même, accompli en connaissance et comportement, bien-allé, expert par rapport au monde, inégalé en tant qu'entraîneur de ces gens qui sont disposés à être apprivoisés, le Maître des êtres divins et humains, éveillé, béni.›

«Il est doté d'une foi inébranlable dans le Dhamma: ‹Le Dhamma est bien exposé par le Béni du Ciel, pour qu'on le voie ici et maintenant, hors du temps, qui invite la vérification, pertinent, pour que les sages le réalisent pour eux-mêmes.›

«Il est doté d'une foi inébranlable dans le Sangha: ‹Le Sangha des disciples du Béni du Ciel qui ont bien pratiqué… qui ont pratiqué directement et simplement… qui ont pratiqué méthodiquement… qui ont pratiqué avec maîtrise—autrement dit, les quatre paires, les huit individus—qui sont le Sangha des disciples du Béni du Ciel: digne de dons, digne d'hospitalité, digne d'offrandes, digne de respect, l'incomparable champ de mérites pour le monde.›

«Il est doté de vertus qui sont attrayantes pour les nobles personnes: non-déchirées, non-rompues, sans tache, non-éclaboussées, libératoires, louangées par les sages, non ternies, menant à la concentration.

«Ce sont là les quatre facteurs d'entrée dans le courant dont il est doté.

«Et quelle est la noble méthode qu'il a bien vue et bien dénichée par le discernement?

«On a le cas où un disciple des nobles personnes remarque: ‹Lorsque ceci est, cela est. De la survenue de ceci s'ensuit la survenue de cela. Lorsque ceci n'est pas, cela n'est pas. De la cessation de ceci s'ensuit la cessation de cela.

«Autrement dit: De l'ignorance comme condition requise s'ensuivent les fabrications. Des fabrications comme condition requise s'ensuit la conscience. De la conscience comme condition requise s'ensuit le nom-et-forme. Du nom-et-forme comme condition requise s'ensuivent les six organes sensoriels. Des six organes sensoriels comme condition requise s'ensuit le contact. Du contact comme condition requise s'ensuit la sensation. De la sensation comme condition requise s'ensuit l'appétit insatiable. De l'appétit insatiable comme condition requise s'ensuit l'attachement/maintien. De l'attachement/maintien comme condition requise s'ensuit le devenir. Du devenir comme condition requise s'ensuit la naissance. De la naissance comme condition requise, alors le vieillissement et la mort, le chagrin, la plainte, la douleur, l'angoisse, et le désespoir entrent en jeu. Telle est l'origine de toute cette masse de stress et de souffrance.

«Or de l'effacement sans reste et de la cessation de cette ignorance même s'ensuit la cessation des fabrications. De la cessation des fabrications s'ensuit la cessation de la conscience. De la cessation de la conscience s'ensuit la cessation du nom-et-forme. De la cessation du nom-et-forme s'ensuit la cessation des six organes sensoriels. De la cessation des six organes sensoriels s'ensuit la cessation du contact. De la cessation du contact s'ensuit la cessation de la sensation. De la cessation de la sensation s'ensuit la cessation de l'appétit insatiable. De la cessation de l'appétit insatiable s'ensuit la cessation de l'attachement/maintien. De la cessation de l'attachement/maintien s'ensuit la cessation du devenir. De la cessation du devenir s'ensuit la cessation de la naissance. De la cessation de la naissance, alors le vieillissement et la mort, le chagrin, la plainte, la douleur, l'angoisse, et le désespoir cessent tous. Telle est la cessation de toute cette masse de stress et de souffrance.

«Voici quelle est est la noble méthode qu'il a bien vue et bien dénichée par le discernement.

«Lorsque, pour un disciple des nobles personnes, ces cinq formes de peur et d'animosité sont tranquillisées; lorsqu'il est doté de ces quatre facteurs d'entrée dans le courant; et lorsque, par le discernement, il a bien vu et bien déniché cette noble méthode, alors s'il veut il peut affirmer de lui-même: ‹L'enfer est terminé; les matrices animales sont terminées; l'état des ombres affamées est terminé; les états de privations, de destitution, les mauvaises naissances sont terminés! Je suis un vainqueur du courant, ferme, jamais plus destiné aux états de malheur, je me dirige vers l'éveil par moi-même!›»