Aṅguttara Nikāya

18. Catégoriquement

Cette fois-là, le vénérable Ānanda approcha le Fortuné; s'étant approché et lui ayant rendu hommage, il s'assit d'un côté. Lorsqu'il fut assis d'un côté, le Fortuné lui dit:

—Je déclare catégoriquement, Ānanda, que la méconduite corporelle, la méconduite verbale et la méconduite mentale ne devraient pas être exercées.

—Bhanté, puisque le Fortuné a déclaré catégoriquement que la méconduite corporelle, la méconduite verbale et la méconduite mentale ne devraient pas être exercées, à quels désavantages peut-on s'attendre si on fait ce qui ne devrait pas être fait?

—J'ai déclaré catégoriquement, Ānanda, que la méconduite corporelle, la méconduite verbale et la méconduite mentale ne devraient pas être exercées, parce qu'on peut s'attendre à ces désavantages si on fait ce qui ne devrait pas être fait: on se reproche soi-même, les sages ayant pris connaissance [de ce qu'on a fait] font des remontrances, on se forge une mauvaise réputation, on meurt dans la confusion, et lors de la séparation du corps, après la mort, on réapparaît dans une existence infortunée, une mauvaise destination, un monde inférieur, ou en enfer. J'ai déclaré catégoriquement, Ānanda, que la méconduite corporelle, la méconduite verbale et la méconduite mentale ne devraient pas être exercées, parce qu'on peut s'attendre à ces désavantages si on fait ce qui ne devrait pas être fait.

Je déclare catégoriquement, Ānanda, que la bonne conduite corporelle, la bonne conduite verbale et la bonne conduite mentale devraient être exercées.

—Bhanté, puisque le Fortuné a déclaré catégoriquement que la bonne conduite corporelle, la bonne conduite verbale et la bonne conduite mentale devraient être exercées, à quels bienfaits peut-on s'attendre si on fait ce qui devrait être fait?

—J'ai déclaré catégoriquement, Ānanda, que la bonne conduite corporelle, la bonne conduite verbale et la bonne conduite mentale devraient être exercées, parce qu'on peut s'attendre à ces bienfaits si on fait ce qui devrait être fait: on ne se reproche pas soi-même, les sages ayant pris connaissance [de ce qu'on a fait] approuvent, on se forge une bonne réputation, on meurt sans confusion, et lors de la séparation du corps, après la mort, on réapparaît dans une bonne destination, dans un monde paradisiaque. J'ai déclaré catégoriquement, Ānanda, que la bonne conduite corporelle, la bonne conduite verbale et la bonne conduite mentale devraient être exercées, parce qu'on peut attendre ces bienfaits si on fait ce qui devrait être fait.