Aṅguttara Nikāya

19. 19. Habile

«Abandonnez ce qui est inhabile, ô moines. Il est possible d'abandonner ce qui est inhabile. S'il n'était pas possible d'abandonner ce qui est inhabile, je ne vous dirais pas, ‹Abandonnez ce qui est inhabile.› Mais comme il est possible d'abandonner ce qui est inhabile, je vous dis, ‹Abandonnez ce qui est inhabile.› Si cet abandon de ce qui est inhabile entraînait dommages et douleur, je ne vous dirais pas, ‹Abandonnez ce qui est inhabile.› Mais comme cet abandon de ce qui est inhabile entraîne bénéfice et plaisir, je vous dis, ‹Abandonnez ce qui est inhabile.›

«Développez ce qui est habile, ô moines. Il est possible de développer ce qui est habile. S'il n'était pas possible de développer ce qui est habile, je ne vous dirais pas, ‹Développez ce qui est habile.› Mais comme il est possible de développer ce qui est habile, je vous dis, ‹Développez ce qui est habile.› Si ce développement de ce qui est habile entraînait dommages et douleur, je ne vous dirais pas, ‹Développez ce qui est habile.› Mais comme ce développement de ce qui est habile entraîne bénéfice et plaisir, je vous dis, ‹Développez ce qui est habile.›»