Aṅguttara Nikāya

63. Pénétrant

«Je vais vous enseigner l'explication pénétrante qui est une explication du Dhamma. Ecoutez et soyez très attentifs. Je vais parler.»

«Comme vous voudrez, seigneur,» répondirent les moines.

Le Béni du Ciel dit: «Et quelle explication pénétrante est une explication du Dhamma?

«Il faut connaître la sensualité. Il faut connaître la cause par laquelle la sensualité entre en jeu. Il faut connaître la diversité dans la sensualité. Il faut connaître le résultat de la sensualité. Il faut connaître la cessation de la sensualité. Il faut connaître la voie de la pratique en vue de la cessation de la sensualité.

«Il faut connaître la sensation. Il faut connaître la cause par laquelle la sensation entre en jeu. Il faut connaître la diversité dans la sensation Il faut connaître le résultat de la sensation. Il faut connaître la cessation de la sensation. Il faut connaître la voie de la pratique en vue de la cessation de la sensation.

«Il faut connaître la perception. Il faut connaître la cause par laquelle la perception entre en jeu. Il faut connaître la diversité dans la perception. Il faut connaître le résultat de la perception. Il faut connaître la cessation de la perception. Il faut connaître la voie de la pratique en vue de la cessation de la perception.

«Il faut connaître les fermentations (asava) . Il faut connaître la cause par laquelle les fermentations entrent en jeu. Il faut connaître la diversité dans les fermentations. Il faut connaître le résultat des fermentations. Il faut connaître la cessation des fermentations. Il faut connaître la voie de la pratique en vue de la cessation des fermentations

«Il faut connaître le Kamma. Il faut connaître la cause par laquelle le Kamma entre en jeu. Il faut connaître la diversité dans le Kamma. Il faut connaître le résultat du Kamma. Il faut connaître la cessation du Kamma Il faut connaître la voie de la pratique en vue de la cessation du Kamma

«Il faut connaître la souffrance. Il faut connaître la cause par laquelle la souffrance entre en jeu. Il faut connaître la diversité dans la souffrance. Il faut connaître le résultat de la souffrance. Il faut connaître la cessation de la souffrance. Il faut connaître la voie de la pratique en vue de la cessation de la souffrance

«‹Il faut connaître la sensualité. Il faut connaître la cause par laquelle la sensualité entre en jeu… la diversité dans la sensualité… le résultat de la sensualité… la cessation de la sensualité.. la voie de la pratique en vue de la cessation de la sensualité› Ainsi a-t-il été dit. Par référence à quoi fut-ce dit?

«Il y a ces cinq cordes de la sensualité. Quelles cinq? Les formes connaissables au moyen de l'oeil—agréables, plaisantes, charmantes, attachantes, entretenant le désir, tentantes; les sons connaissables au moyen de l'oreille… les arômes connaissables au moyen du nez… les saveurs connaissables au moyen de la langue… les sensations tactiles connaissables au moyen du corps—agréables, plaisantes, charmantes, attachantes, entretenant le désir, tentantes. Mais ce ne sont pas là la sensualité. Dans la discipline des nobles personnes, on les appelle cordes de la sensualité.

La passion pour ses résolutions est la sensualité d'un homme,
pas les sublimes plaisirs sensuels
qu'on trouve dans le monde.
La passion pour ses résolutions est la sensualité d'un homme.

Les beautés restent comme elles sont dans le monde,
cependant que les sages, à cet égard,
soumettent leur désir.

«Et quelle est la cause par laquelle la sensualité entre en jeu? Le contact est la cause par laquelle la sensualité entre en jeu.

«Et quelle est la diversité dans la sensualité? La sensualité par rapport aux formes est une chose, la sensualité par rapport aux sons en est une autre, la sensualité par rapport aux arômes encore une autre, la sensualité par rapport aux saveurs encore une autre, la sensualité par rapport aux sensations tactiles encore une autre. C'est ce qu'on appelle la diversité dans la sensualité.

«Et qu'est-ce que le résultat de la sensualité? Celui qui veut la sensualité produit un état d'existence correspondant, du côté du mérite ou du démérite. C'est ce qu'on appelle le résultat de la sensualité.

«Et qu'est-ce que la cessation de la sensualité? C'est à partir de la cessation du contact, on une cessation de la sensualité; et c'est précisément ce noble octuple sentier—vues correctes, résolution correcte, parole correcte, action correcte, moyens de vie corrects, efforts corrects, attention correcte, concentration correcte—qui est la voie qui conduit à la cessation de la sensualité.

«Ou, quand un disciple des nobles personnes discerne la sensualité de cette manière, la cause par laquelle la sensualité entre en jeu de cette manière, la diversité de la sensualité de cette manière, le résultat de la sensualité de cette manière, la cessation de la sensualité de cette manière, et la voie de la pratique qui conduit à la cessation de la sensualité de cette manière, il discerne alors cette vie sainte pénétrante comme étant la cessation de la sensualité.

«‹Il faut connaître la sensualité. Il faut connaître la cause par laquelle la sensualité entre en jeu… la diversité dans la sensualité… le résultat de la sensualité… la cessation de la sensualité.. la voie de la pratique en vue de la cessation de la sensualité› Ainsi a-t-il été dit, et c'est en rapport avec ceci que ce fut dit.

«‹Il faut connaître la sensation. Il faut connaître la cause par laquelle la sensation entre en jeu … la diversité dans la sensation … le résultat de la sensation … la cessation de la sensation … la voie de la pratique en vue de la cessation de la sensation.› Ainsi a-t-il été dit. Par référence à quoi fut-ce dit?

«Il y a ces trois sortes de sensation: une sensation de plaisir, une sensation de douleur, et une sensation de ni plaisir ni douleur.

«Et quelle est la cause par laquelle la sensation entre en jeu? Le contact est la cause par laquelle la sensation entre en jeu.

«Et quelle est la diversité dans la sensation? Il y a la sensation de plaisir connectée avec les appâts du monde. Il y a la sensation de plaisir déconnectée des appâts du monde. Il y a la sensation de douleur connectée avec les appâts du monde. Il y a la sensation de douleur déconnectée des appâts du monde. Il y a la sensation de ni plaisir ni douleur connectée avec les appâts du monde. Il y a la sensation de ni plaisir ni douleur déconnectée des appâts du monde. C'est ce qu'on appelle la diversité dans la sensation.

«Et qu'est-ce que le résultat de la sensation? Qui ressent une sensation produit un état d'existence correspondant, du côté du mérite ou du démérite. C'est ce qu'on appelle le résultat de la sensation.

«Et qu'est-ce que la cessation de la sensation? C'est à partir de la cessation de contact qu'il y a la cessation de la sensation; et c'est précisément ce noble octuple sentier—vues correctes, résolution correcte, parole correcte, action correcte, moyens de vie corrects, efforts corrects, attention correcte, concentration correcte—qui est la voie qui conduit à la cessation de la sensation.

«Ou, quand un disciple des nobles personnes discerne la sensation de cette manière, la cause par laquelle la sensation entre en jeu de cette manière, la diversité de la sensation de cette manière, le résultat de la sensation de cette manière, la cessation de la sensation de cette manière, et la voie de la pratique qui conduit à la cessation de la sensation de cette manière, il discerne alors cette vie sainte pénétrante comme étant la cessation de la sensation.

«‹Il faut connaître la sensation. Il faut connaître la cause par laquelle la sensation entre en jeu… la diversité dans la sensation… le résultat de la sensation… la cessation de la sensation.. la voie de la pratique en vue de la cessation de la sensation› Ainsi a-t-il été dit, et c'est en rapport avec ceci que ce fut dit.

«‹Il faut connaître la perception. Il faut connaître la cause par laquelle la perception entre en jeu… la diversité dans la perception… le résultat de la perception… la cessation de la perception.. Il faut connaître la voie de la pratique en vue de la cessation de la perception› Ainsi a-t-il été dit. Par référence à quoi fut-ce dit?

«Il y a ces six sortes de perception (étiquettes mentales): la perception de la forme, la perception des sons, la perception des arômes, la perception des saveurs, la perception des sensations tactiles, la perception des idées.

«Et quelle est la cause par laquelle la perception entre en jeu? Le contact est la cause par laquelle la perception entre en jeu.

«Et quelle est la diversité dans la perception? La perception par rapport aux formes est une chose, la perception par rapport aux sons en est une autre, la perception par rapport aux arômes encore une autre, la perception par rapport aux saveurs encore une autre, la perception par rapport aux sensations tactiles encore une autre, la perception par rapport aux idées encore une autre. C'est ce qu'on appelle la diversité dans la perception.

«Et qu'est-ce que le résultat de la perception? La perception a l'expression pour résultat, je vous le dis. Quelle que soit la manière dont une personne perçoit quelque chose, c'est ainsi qu'elle l'exprime: ‹J'ai cette sorte de perception› C'est ce qu'on appelle le résultat de la perception.

«Et qu'est-ce que la cessation de la perception? C'est à partir de la cessation de contact qu'il y a cessation de la perception; et c'est précisément ce noble octuple sentier—vues correctes, résolution correcte, parole correcte, action correcte, moyens de vie corrects, efforts corrects, attention correcte, concentration correcte—qui est la voie qui conduit à la cessation de la perception.

«Ou, quand un disciple des nobles personnes discerne la perception de cette manière, la cause par laquelle la perception entre en jeu de cette manière, la diversité de la perception de cette manière, le résultat de la perception de cette manière, la cessation de la perception de cette manière, et la voie de la pratique qui conduit à la cessation de la perception de cette manière, il discerne alors cette vie sainte pénétrante comme étant la cessation de la perception.

«‹Il faut connaître la perception. Il faut connaître la cause par laquelle la perception entre en jeu… la diversité dans la perception… le résultat de la perception… la cessation de la perception.. la voie de la pratique en vue de la cessation de la perception› Ainsi a-t-il été dit, et c'est en rapport avec ceci que ce fut dit.

«‹Il faut connaître les fermentations. Il faut connaître la cause par laquelle les fermentations entrent en jeu… la diversité dans les fermentations… le résultat des fermentations… la cessation des fermentations.. la voie de la pratique en vue de la cessation des fermentations › Ainsi a-t-il été dit. Par référence à quoi fut-ce dit?

«Il y a ces trois sortes des fermentations: la fermentation de la sensualité, la fermentation du devenir, la fermentation de l'ignorance.

«Et quelle est la cause par laquelle les fermentations entrent en jeu? L'ignorance est la cause par laquelle les fermentations entrent en jeu.

«Et quelle est la diversité dans les fermentations? Il y a les fermentations qui conduisent en enfer, celles qui conduisent à la matrice animale, celles qui conduisent au domaine des ombres affamées, celles qui conduisent au monde des humains, celles qui conduisent au monde des devas. C'est ce qu'on appelle la diversité dans les fermentations.

«Et qu'est-ce que le résultat des fermentations? Qui est plongé dans l'ignorance produit un état d'existence correspondant, du côté du mérite ou du démérite. C'est ce qu'on appelle le résultat des fermentations.

«Et qu'est-ce que la cessation des fermentations? C'est à partir de la cessation de l'ignorance qu'il y a la cessation des fermentations; et c'est précisément ce noble octuple sentier—vues correctes, résolution correcte, parole correcte, action correcte, moyens de vie corrects, efforts corrects, attention correcte, concentration correcte—qui est la voie qui conduit à la cessation des fermentations.

«Ou, quand un disciple des nobles personnes discerne les fermentations de cette manière, la cause par laquelle les fermentations entrent en jeu de cette manière, la diversité des fermentations de cette manière, le résultat des fermentations de cette manière, la cessation des fermentations de cette manière, et la voie de la pratique qui conduit à la cessation des fermentations de cette manière, il discerne alors cette vie sainte pénétrante comme étant la cessation des fermentations.

«‹Il faut connaître les fermentations. Il faut connaître la cause par laquelle les fermentations entrent en jeu… la diversité dans les fermentations… le résultat des fermentations… la cessation des fermentations.. la voie de la pratique en vue de la cessation des fermentations› Ainsi a-t-il été dit, et c'est en rapport avec ceci que ce fut dit.

«‹Il faut connaître le Kamma. Il faut connaître la cause par laquelle le Kamma entre en jeu. Il faut connaître la diversité dans le Kamma. Il faut connaître le résultat du Kamma. Il faut connaître la cessation du Kamma. Il faut connaître la voie de la pratique en vue de la cessation du Kamma.› Ainsi a-t-il été dit. Par référence à quoi fut-ce dit?

«L'intention, je vous le dis, est le Kamma. Avec l'intention, on crée du Kamma au moyen du corps, la parole, et l'intellect.

«Et quelle est la cause par laquelle le Kamma entre en jeu? Le contact est la cause par laquelle le Kamma entre en jeu.

«Et quelle est la diversité dans le Kamma? Il y a le Kamma qui sera vécu en enfer, le Kamma qui sera vécu dans le domaine des animaux communs, le Kamma qui sera vécu dans le domaine des ombres affamées, le Kamma qui sera vécu dans le monde des humains, le Kamma qui sera vécu dans le monde des devas. C'est ce qu'on appelle la diversité dans le Kamma.

«Et qu'est-ce que le résultat du Kamma? Le résultat du Kamma est de trois sortes, je vous le dis: celui qui surgit juste ici et maintenant, celui qui surgit plus tard [dans cette vie], et celui qui surgit à la suite de cela. C'est ce qu'on appelle le résultat du Kamma.

«Et qu'est-ce que la cessation du Kamma? C'est à partir de la cessation de contact qu'on a la cessation du Kamma; et c'est précisément ce noble octuple sentier—vues correctes, résolution correcte, parole correcte, action correcte, moyens de vie corrects, efforts corrects, attention correcte, concentration correcte—qui est la voie de la pratique qui conduit à la cessation du Kamma.

«Ou, quand un disciple des nobles personnes discerne le Kamma de cette manière, la cause par laquelle le Kamma entre en jeu de cette manière, la diversité du Kamma de cette manière, le résultat du Kamma de cette manière, la cessation du Kamma de cette manière, et la voie de la pratique qui conduit à la cessation du Kamma de cette manière, il discerne alors cette vie sainte pénétrante comme étant la cessation du Kamma.

«‹Il faut connaître le Kamma. Il faut connaître la cause par laquelle le Kamma entre en jeu … la diversité dans le Kamma… le résultat du Kamma… la cessation du Kamma… la voie de la pratique en vue de la cessation du Kamma › Ainsi a-t-il été dit, et c'est en rapport avec ceci que ce fut dit.

«‹Il faut connaître la souffrance. Il faut connaître la cause par laquelle la souffrance entre en jeu. Il faut connaître la diversité dans la souffrance. Il faut connaître le résultat de la souffrance. Il faut connaître la cessation de la souffrance. Il faut connaître la voie de la pratique en vue de la cessation de la souffrance.› Ainsi a-t-il été dit. Par référence à quoi fut-ce dit?

«La naissance est stressante, le vieillissement est stressant, la mort est stressante; la tristesse, les lamentations, la douleur, l'angoisse, et le désespoir sont stressants; l'association avec ce qu'on n'aime pas est stressante, la séparation d'avec ce qu'on aime est stressante, ne pas obtenir ce qu'on désire est stressant. Bref, les cinq agrégats de l'attachement sont stressants.

«Et quelle est la cause par laquelle la souffrance entre en jeu? La soif insatiable est la cause par laquelle la souffrance entre en jeu.

«Et quelle est la diversité dans la souffrance? Il y a la souffrance majeure et mineure, celle qui se dissipe lentement et celle qui se dissipe rapidement. C'est ce qu'on appelle la diversité dans la souffrance.

«Et qu'est-ce que le résultat de la souffrance? Il y a des cas où une personne accablée par la douleur, l'esprit épuisé, se plaint, pleure, se lamente, bat sa poitrine, et devient confuse. Ou qu'une personne accablée par la douleur, l'esprit épuisé, vient chercher à l'extérieur, ‹Qui connaît une manière ou deux pour arrêter cette douleur?› Je vous le dis, ô moines, la souffrance résulte soit dans la confusion soit dans la recherche. C'est ce qu'on appelle le résultat de la souffrance.

«Et qu'est-ce que la cessation de la souffrance? C'est à partir de la cessation de la soif insatiable qu'on a la cessation de la souffrance; et c'est précisément ce noble octuple sentier—vues correctes, résolution correcte, parole correcte, action correcte, moyens de vie corrects, effort correct, attention correcte, concentration correcte—qui est la voie de la pratique qui conduit à la cessation de la souffrance.

«Ou, quand un disciple des nobles personnes discerne la souffrance de cette manière, la cause par laquelle la souffrance entre en jeu de cette manière, la diversité de la souffrance de cette manière, le résultat de la souffrance de cette manière, la cessation de la souffrance de cette manière, et la voie de la pratique qui conduit à la cessation de la souffrance de cette manière, il discerne alors cette vie sainte pénétrante comme étant la cessation de la souffrance.

«‹Il faut connaître la souffrance. Il faut connaître la cause par laquelle la souffrance entre en jeu … la diversité dans la souffrance … le résultat de la souffrance … la cessation de la souffrance .. la voie de la pratique en vue de la cessation de la souffrance.› Ainsi a-t-il été dit, et c'est en rapport avec ceci que ce fut dit.

«Et ceci est l'explication pénétrante qui est une explication du Dhamma.»