Ekottarāgama

Fascicule sixième

Recevoir des offrandes

6.

«Ainsi ai-je entendu. Une fois quand le Bouddha résidait à Rājagṛha, au Mont des Vautours (Gṛdhrakūṭa) avec 500 grands bhikṣu, Śakra, le roi des dieux, ayant passé dans la journée, revint dans la soirée auprès du Bienheureux, se prosterna à ses pieds, puis s'installa à ses côtés. Il récita le poème suivant pour demander l'explication au Tathāgata:

[Les grands maîtres] ont souvent déclaré
Que ceux qui ont traversé le cycle de la renaissance sont purifiés.
Maintenant que j'ai traversé le ravin des renaissances,
Je venais vous demander de bien vouloir m'expliquer le sens profond de ces mots.
J'ai constaté que tous les êtres vivants ici présents
Ont fait de bonnes actions, et ont étés encouragés
A accomplir des bienfaits de différentes sortes
Mais quelle est l'action la plus méritoire?
Maintenant que vous êtes au Mont des Vautours,
Veuillez nous expliquer ce qu'il faut faire en priorité.

Le Bienheureux, [sachant la bonne intention de Śakra qui avait posé cette question pour aider les autres,] lui répondit en récitant ce poème:

Dans les quatre voies mauvaises [l'enfer, les ‹âmes errantes et affamées›, les animaux, les asura] on n'a pas les moyens de faire le bien d'une façon complète.
Seuls les saints ont ces moyens.
Car ils ont pratiqué les règles complètes de la pureté,
Ils ont la foi solide en la Doctrine en la mettant en application.
Ils n'ont plus la cupidité, ni la colère,
Ils ont la vue juste des choses, et sont purifiés.
L'action la plus méritoire pour eux
Est de sauver tous [les êtres vivants] du ravin [des renaissances].
Tandis que les êtres vivants
Qui veulent faire de bonnes actions
Pour évoluer vite dans la bonne voie,
Doivent choisir la subvention aux besoins du Saṃgha,
Lequel sauvera d'innombrables êtres vivants
Comme l'océan produit d'innombrables choses précieuses,
Le Saṃgha des saints
Donnera des prédications sur la brillante sagesse.
Pour vous aider à évoluer vite
Je dis qu'il faut subventionner aux besoins du Saṃgha.
C'est l'action la plus méritoire.
N'oubliez jamais ces paroles très importantes.

Après avoir entendu ces paroles précieuses du Bouddha, Śakra, le roi des dieux, se prosterna à ses pieds; il en était très heureux et il les mettait respectueusement en pratique.