Ekottarāgama

Fascicule septième

L'existence et l'inexistence

1. L'existence et l'inexistence

«Ainsi ai-je entendu. Une fois quand le Bouddha résidait à Śrāvastī, dans le bois de Jeta, au parc d'Anāthapiṇḍada, il disait aux bhikṣu: Il faut distinguer ces deux vues: la vue d'existence et celle de l'inexistence. Il y a des ascètes (śramaṇa) et des brahmanes (brāhmaṇa) qui se basent sur ces deux vues pour apprendre, pour réciter, pour pratiquer sans comprendre la réalité des choses. Ils ne sont pas de vrais ascètes ni de vrais brahmanes, puis qu'ils violent, sans le savoir, le règlement de leur doctrine (dharma). Grâce aux pratiques dirigées, ils parviennent à un certain degré de pureté et de bonheur et ils s'y accrochent. Il y a des ascètes et des brahmanes qui se basent sur ces deux vues pour apprendre, pour réciter, pour pratiquer, puis ils se débarrassent de ces deux vues pour percevoir la réalité des choses. Ceux-ci sont de vrais ascètes et de vrais brahmanes qui peuvent se libérer totalement du cycle de la vie et de la mort pour parvenir à la perfection finale. C'est pourquoi, ô bhikṣu! il ne faut pas vous accrocher à ces deux vues pour apprendre, pour réciter, pour pratiquer. Vous devez apprendre sérieusement cela.—Ayant entendu ces paroles du Bouddha, les bhikṣu étaient heureux et les mettaient respectueusement en pratique.