Khuddaka Nikāya

Itivuttaka

10–13.

Ceci fut dit par le Béni du Ciel, dit par l'Arahant, ainsi ai-je entendu: «Moines, celui qui n'a pas pleinement su et pleinement compris l'aversion… l'illusion… la colère… le mépris, qui n'en a pas détaché son esprit et ne le laisse pas tomber, est incapable de mettre fin au stress. Mais celui qui a pleinement su et pleinement compris l'aversion… l'illusion… la colère… le mépris, qui en a détaché son esprit et le laisse tomber, est capable de mettre fin au stress.»

[Les versets pour ces discours = ceux des discours 2-5.]