Khuddaka Nikāya

Itivuttaka

100.

Ceci fut dit par le Béni du Ciel, dit par l'Arahant, ainsi ai-je entendu: «Je suis un brahmane, accessible aux requêtes, à la main ouverte, porteur de mon dernier corps, médecin et chirurgien sans pareil. Vous êtes mes enfants, mes fils, nés de ma bouche, nés du Dhamma, créés par le Dhamma, héritiers du Dhamma, pas des héritiers de choses matérielles.

«Il y a ces deux sortes de dons: un don de choses matérielles et un don du Dhamma. Des deux, ce dernier est suprême: un don du Dhamma.

«Il y a ces deux sortes de partage: le partage de choses matérielles et le partage du Dhamma. Des deux, ce dernier est suprême: le partage du Dhamma.

«Il y a ces deux sortes d'assistance: l'assistance par des choses matérielles et l'assistance par le Dhamma. Des deux, cette dernière est suprême: l'aide par le Dhamma.

«Il y a ces deux sortes de donations de masse: une donation de masse de choses matérielles et une donation de masse du Dhamma. Des deux, cette dernière est suprême: une donation de masse du Dhamma.»

Celui qui, sans sourciller,
a fait une donation de masse du Dhamma,
le Tathagata,
sympathique à tous les êtres:
à quelqu'un de la sorte
—les meilleurs des êtres, humains et divins—
les êtres vivants rendent hommage—
à quelqu'un qui est allé
au-delà
du devenir.