Khuddaka Nikāya

Itivuttaka

41.

Ceci fut dit par le Béni du Ciel, dit par l'Arahant, ainsi ai-je entendu: «Ces êtres sont vraiment dépourvus qui le sont de noble discernement. Ils vivent dans le stress dans la vie présente—troublés, angoissés, et fiévreux—et à la rupture du corps, après la mort, peuvent s'attendre à une mauvaise destination.

«Ces êtres ne sont pas dépourvu qui ne le sont pas de noble discernement. Ils vivent dans l'aisance dans la vie présente—tranquilles, sans angoisse, et pas fiévreux —et à la rupture du corps, après la mort, peuvent s'attendre à une bonne destination.

Regardez le monde
—y-compris ses êtres célestes:
dépourvu de discernement,
se faisant une demeure dans le nom-et-forme,
il conçoit que ‹Ceci est la vérité.›
Le meilleur discernement du monde
est ce qui conduit
à la pénétration,
car il discerne correctement
la fin totale de la naissance et du devenir.

Les êtres humains et célestes
les ont à coeur:
ceux qui sont auto-éveillés,
attentifs,
portant leur dernier corps
avec un joyeux discernement.