Khuddaka Nikāya

Itivuttaka

50.

Ceci fut dit par le Béni du Ciel, dit par l'Arahant, ainsi ai-je entendu: «Il y a ces trois racines de ce qui est malavisé. Quelles trois? L'avidité en tant que racine de ce qui est malavisé, l'aversion en tant que racine de ce qui est malavisé, l'illusion en tant que racine de ce qui est malavisé. Ce sont là les trois racines de ce qui est malavisé.»

L'avidité, l'aversion, l'illusion détruisent
la toute même personne à l'esprit mauvais
de qui elles sont nées,
à la manière du fruit
du bambou.