Khuddaka Nikāya

Itivuttaka

81.

Ceci fut dit par le Béni du Ciel, dit par l'Arahant, ainsi ai-je entendu: «J'ai vu des êtres vaincus par le fait de recevoir des offrandes—leurs esprits accablés— à la rupture du corps, après la mort, réapparaître dans le plan de la destitution, la mauvaise destination, les domaines inférieurs, en enfer. J'ai vu des êtres vaincus par le fait de ne pas recevoir des offrandes— leurs esprits accablés—à la rupture du corps, après la mort, réapparaître dans le plan de la destitution, la mauvaise destination, les domaines inférieurs, en enfer. J'ai vu les êtres vaincus autant par le fait de recevoir des offrandes que par celui de ne pas en recevoir—leurs esprits accablés—à la rupture du corps, après la mort, réapparaître dans le plan de la destitution, la mauvaise destination, les domaines inférieurs, en enfer.

«Ce n'est pas de l'avoir entendu d'autres prêtres ou contemplatifs que je dis: ‹J'ai vu des êtres vaincus par le fait de recevoir des offrandes—leurs esprits accablés— à la rupture du corps, après la mort, réapparaître dans le plan de la destitution, la mauvaise destination, les domaines inférieurs, en enfer. J'ai vu des êtres vaincus par pas le fait de recevoir des offrandes— leurs esprits accablés—à la rupture du corps, après la mort, réapparaître dans le plan de la destitution, la mauvaise destination, les domaines inférieurs, en enfer. J'ai vu des êtres vaincus autant par le fait de recevoir des offrandes que par le fait de ne pas en recevoir—leurs esprits accablés—à la rupture du corps, après la mort, réapparaître dans le plan de la destitution, la mauvaise destination, les domaines inférieurs, en enfer.›

«Au contraire, c'est de l'avoir connu moi-même, vu moi-même, observé de moi-même que je dis, ‹J'ai vu des êtres vaincus par le fait de recevoir des offrandes— leurs esprits accablés—à la rupture du corps, après la mort, réapparaître dans le plan de la destitution, la mauvaise destination, les domaines inférieurs, en enfer. J'ai vu des êtres vaincus par pas le fait de recevoir des offrandes—leurs esprits accablés—à la rupture du corps, après la mort, réapparaître dans le plan de la destitution, la mauvaise destination, les domaines inférieurs, en enfer. J'ai vu des êtres vaincus autant par le fait de recevoir des offrandes que par le fait de ne pas en recevoir—leurs esprits accablés—à la rupture du corps, après la mort, réapparaître dans le plan de la destitution, la mauvaise destination, les domaines inférieurs, en enfer.›»

Autant quand il reçoit des offrandes
que quand il n'en reçoit pas:
sa concentration
ne faiblit pas,
il demeure
attentif:
lui—continuellement absorbé en jhana,
subtil dans ses vues et en clairvoyance,
goûtant la fin des attachements—
on l'appelle un homme
d'intégrité.