Khuddaka Nikāya

Itivuttaka

96.

Ceci fut dit par le Béni du Ciel, dit par l'Arahant, ainsi ai-je entendu: «Lié par le joug de la sensualité et le joug du devenir, on est un retournant, qui retourne à cet état. Délié du joug de la sensualité mais lié par le joug du devenir, on est un non retournant, qui ne retourne pas à cet état. Délié de [autant] le joug de la sensualité que du joug du devenir, on est un Arahant dont les fermentations sont terminées.»

Liés autant par
le joug de la sensualité
que par le joug du devenir,
les êtres vont à l'errance
qui conduit à la naissance
et à la mort.
Ceux qui ont abandonné le sensuel
sans atteindre la fin des fermentations,
sont liés par le joug du devenir,
sont dit être Non-retournants.
Alors que ceux-là qui ont tranché les doutes
n'ont plus d'orgueil
ou de devenir ultérieur.
Ceux qui ont atteint
la fin des fermentations,
alors qu'ils étaient dans le monde
sont allés
au-delà.