Khuddaka Nikāya

Itivuttaka

98.

Ceci fut dit par le Béni du Ciel, dit par l'Arahant, ainsi ai-je entendu: «Il y a ces deux sortes de dons: un don de choses matérielles et un don du Dhamma. Des deux, ce dernier est suprême: un don du Dhamma. Il y a ces deux sortes de partage: le partage de choses matérielles et le partage du Dhamma. Des deux, ce dernier est suprême: le partage du Dhamma. Il y a ces deux sortes d'assistance: l'assistance par des choses matérielles et l'assistance par le Dhamma. Des deux, cette dernière est suprême: l'aide par le Dhamma.»

Le don qu'il décrit
comme étant premier et insurpassé,
le partage exposé par le Béni du Ciel:
qui—confiant dans le champ suprême du mérite,
sage, capable de discernement—
ne le ferait pas le moment venu?
Autant pour ceux qui le proclament
que pour ceux qui écoutent,
confiants dans le message de l'Ainsi-Venu:
il purifie leur tout premier bénéfice—
ceux-là qui entendent le message
de l'Ainsi-Venu.