Khuddaka Nikāya

Khuddakapāṭha

8. Le fond de réserve

Les gens cachent des fonds dans un souterrain profond, près de l'eau (en se disant): «Ceci prévoira à mes besoins si j'ai un manque d'argent ou un devoir à accomplir, me permettra de payer la caution si je suis dénoncé aux autorités, molesté par des voleurs ou faire face à des dettes, la famine ou un accident «. C'est avec de tels objectifs qu'en ce monde, les gens font des réserves et les cachent bien. Mais peu importe la cachette, que ce soit dans un souterrain profond ou près de l'eau, ces réserves ne serviront pas toujours à leurs besoins. Elles peuvent être déplacées ou leur mémoire peut leur jouer un tour; les serpents d'eau peuvent les emporter ou les esprits la voler; ou bien encore des héritiers malveillants l'emporter. Et avec la fin du bon karma, le tout est totalement détruit.

Mais quand un homme ou une femme a bien entreposé des réserves de générosité, de vertu, de discipline et de retenue par rapport à une pagode, la communauté des moines, une personne respectable, des invités, une mère, un père ou un aîné, celles-ci sont bien conservées. Elles ne peuvent pas leur être arrachées et les accompagnent. Quand nous quittons ce monde, nous les prenons avec nous, où que nous allions. Ces fonds ne sont pas tenus en commun avec d'autres et ne peuvent pas être volés par des bandits. Ainsi, prudent, vous devriez accomplir de tels mérites: ces fonds vous accompagneront où que vous alliez. Ce sont eux qui exaucent tous les v¦ux des êtres humains et célestes (deva). Tout ce à quoi un deva aspire est obtenu par ces réserves. Un joli teint, une belle voix, un corps bien fait, du pouvoir et des relations: tout ceci est obtenu grâce à la générosité, la vertu, la discipline et la retenue. Ou bien le pouvoir royal sur terre, le pouvoir suprême, le bonheur d'un empereur, le pouvoir royal dans les mondes célestes ou encore une renaissance en tant qu'être humain, tout les plaisirs des mondes célestes, l'accomplissement du nibbana: tout ceci est obtenu grâce à la générosité, la vertu, la discipline et la retenue. D'excellents amis, la sage réflexion, la maîtrise de la claire vision et de la libération, la sagesse pénétrante, l'émancipations, la perfection du disciple, l'éveil silencieux et l'éveil d'un Bouddha: tout ceci est obtenu grâce à la générosité, la vertu, la discipline et la retenue par rapport à une pagode, la communauté des moines, une personne respectable, des invités, une mère, un père ou un aîné. Telle est la puissance de l'accomplissement de ce mérite.

Ainsi, les sages, font leslouanges de telles réserves déjà constituées.