Saṃyutta Nikāya

1.18. Le sentiment de honte

Le deva dit:

«Y a-t-il en ce monde quelqu'un qui, à cause du sentiment de honte, se retient de faire le mal même avant que quiconque n'ait eu l'occasion de l'en blâmer, de même qu'il n'est pas besoin de fouetter un bon cheval?»

Le Bhagavan répondit:

«Il y en a peu qui se conduisent toujours avec attention, qui de par le sentiment de honte se retiennent de faire le mal et qui, étant venus à mettre fin à dukkha, se conduisent avec sérénité dans un monde turbulent.»