Saṃyutta Nikāya

12.2. Analyse de la co-production conditionnée

Demeurant à Savatthi… «Moines, je vais vous décrire et analyser la co-production conditionnée.

«Et qu'est-ce que la coproduction conditionnée? De l'ignorance en tant que condition pré-requise proviennent les fabrications. Des fabrications en tant que condition pré-requise provient la conscience. De la conscience en tant que condition pré-requise provient le nom-et-forme. Du nom-et-forme en tant que condition pré-requise proviennent les médiums des six sens. Des médiums des six sens en tant que condition pré-requise provient le contact. Du contact en tant que condition pré-requise provient la sensation. De la sensation en tant que condition pré-requise provient l'envie insatiable. De l'envie insatiable en tant que condition pré-requise provient l'attachement/alimentation. De l'attachement/alimentation en tant que condition pré-requise provient le devenir. Du devenir en tant que condition pré-requise provient la naissance. De la naissance en tant que condition pré-requise, entrent ensuite en jeu la vieillesse et la mort, le chagrin, les lamentations, la douleur, l'angoisse, et le désespoir. Telle est l'origine de toute cette masse de stress et de souffrance.

«Or donc, qu'est-ce que la vieillesse et la mort? Tout ce qui est vieillesse, décrépitude, fourbure, grisonnance, rides, déclin de la force vitale, affaiblissement des facultés des différents êtres en ce groupe d'êtres-ci ou ce groupe d'êtres-là, voilà ce qu'on appelle vieillesse. Tout ce qui est décès, trépas, rupture, disparition, mourir, la mort, avoir fait son temps, dissolution des agrégats, dépouillement du corps, interruption dans la faculté vitale des différents êtres en ce groupe d'êtres-ci ou ce groupe d'êtres-là, voilà ce qu'on appelle la mort.

«Et qu'est-ce que la naissance?Tout ce qui est naissance, prendre naissance, descendre, venir à être, s'avancer, apparition des agrégats, et acquisition des médiums [des sens] des différents êtres en ce groupe d'êtres-ci ou ce groupe d'êtres-là, voilà ce qu'on appelle la naissance.

«Et qu'est-ce que le devenir? Ces trois sont le devenir: le devenir sensoriel, le devenir de la forme, et le devenir sans forme. Voilà ce qu'on appelle le devenir.

«Et qu'est-ce que l'attachement/alimentation? Ces quatre sont les attachements: l'attachement à la sensualité, l'attachement aux vues, l'attachement aux préceptes et à la pratique, et l'attachement à la doctrine du soi. Voilà ce qu'on appelle l'attachement.

«Et qu'est-ce que l'envie insatiable? Ces sixsont des classes de l'envie insatiable: l'envie insatiable des formes, l'envie insatiable des sons, l'envie insatiable des odeurs, l'envie insatiable des goûts, l'envie insatiable des sensations tactiles, l'envie insatiable des idées. Voilà ce qu'on appelle l'envie insatiable.

«Et qu'est-ce que la sensation? Ces six sont des classes de sensations: la sensation née du contact avec l'oeil, la sensation née du contact avec l'oreille, la sensation née du contact avec le nez, la sensation née du contact avec la langue, la sensation née du contact avec le corps, la sensation née du contact avec l'intellect. Voilà ce qu'on appelle la sensation.

«Et qu'est-ce que le contact? Ces six sont des classes de contact: le contact avec l'oeil, le contact avec l'oreille, le contact avec le nez, le contact avec la langue, le contact avec le corps, le contact avec l'intellect. Voilà ce qu'on appelle le contact.

«Et que sont les médiums des six sens? Ces six sont des médiums des sens: le médium de l'oeil, le médium de l'oreille, le médium du nez, le médium de la langue, le médium du corps, le médium de l'intellect. On les appelle les médias des six sens.

«Et qu'est-ce que le nom-et-forme? Sensation, perception, intention, contact, et attention: Voilà ce qu'on appelle le nom. Les quatre grands éléments, et la forme dépendant des quatre grands éléments: Voilà ce qu'on appelle la forme. Ce nom et cette forme sont appelés le nom-et-forme.

«Et qu'est-ce que la conscience? Ces six sont des classes de la conscience: la conscience de l'oeil, la conscience de l'oreille, la conscience du nez, la conscience de la langue, la conscience du corps, la conscience de l'intellect. Voilà ce qu'on appelle la conscience.

«Et que sont les fabrications? Ces trois sont les fabrications: les fabrications corporelles, les fabrications verbales, les fabrications mentales. On les appelle les fabrications.

«Et qu'est-ce que l'ignorance? Ne pas connaître le stress, ne pas connaître l'origine du stress, ne pas connaître la cessation du stress, ne pas connaître le mode de pratique conduisant à la cessation du stress: Voilà ce qu'on appelle l'ignorance.

«Or donc, de l'effacement sans reste et de la cessation de cette ignorance-même provient la cessation des fabrications. De la cessation des fabrications provient la cessation de la conscience. De la cessation de la conscience provient la cessation du nom-et-forme. De la cessation du nom-et-forme provient la cessation des médias des six sens. De la cessation des médias des six sens provient la cessation du contact. De la cessation du contact provient la cessation de la sensation. De la cessation de la sensation provient la cessation de l'envie insatiable. De la cessation de l'envie insatiable provient la cessation de l'attachement/alimentation. De la cessation de l'attachement/alimentation provient la cessation du devenir. De la cessation du devenir provient la cessation de la naissance. De la cessation de la naissance, cessent tous à la suite la vieillesse et la mort, le chagrin, les lamentations, la douleur, l'angoisse et le désespoir. Telle est la cessation de toute cette masse de stress et de souffrance.»