Saṃyutta Nikāya

27.1. L'oeil

A Savatthi. «Moines, tout désir et toute passion par rapport à l'oeil est une souillure de l'esprit. Tout désir et toute passion par rapport à l'oreille… le nez… la langue… le corps… l'intellect est une souillure de l'esprit. Lorsque, par rapport à ces six bases, les souillures de la conscience sont abandonnées, alors l'esprit est enclin au renoncement. L'esprit élevé par le renoncement se sent malléable du fait de connaître directement ces qualités qui méritent qu'on les réalise.»