Saṃyutta Nikāya

47.21. Sur l'éthique

Ainsi l'ai-je entendu: Une fois, le Vénérable Ananda et le Vénérable Baddha résidaient au monastère de Kukkuta à Pataliputta. A cette occasion, le Vénérable Bhadda, après s'être levé au soir venu, de sa retraite en solitaire, vint là où était le Vénérable Ananda. Après lui avoir offert ses salutations respectueuses, et lui avoir fait part de ses félicitations formelles, il s'assit à son côté. Ayant ainsi pris place, le Vénérable Bhadda s'adressa au Vénérable Ananda comme suit:

«Ami Ananda, il y a ces pratiques méritoires de moralité exposées par le Bhagavan; pour quel bénéfice est-ce que le Bhagavan a exposé ces pratiques méritoires de moralité?

—Bien, bien, ami Bhadda; il est bon que tu aies un esprit curieux, il est bon que tu aies une vive intelligence; il est bon que tu aies mis une question en discussion: ami Bhadda, m'as-tu demandé, «Ami Ananda, il y a ces pratiques méritoires de moralité exposées par le Bhagavan; pour quel bénéfice est-ce que le Bhagavan a exposé ces pratiques méritoires de moralité»

—Oui, je l'ai fait, ami.

—Ami Bhadda, le Bhagavan a enseigné ces pratiques méritoires de moralité dans le but de cultiver la pratique des Quatre Méthodes d'Attention Constante.

«Quelles sont ces Quatre? Dans son Enseignement, le bhikkhu garde l'esprit constamment sur son corps avec diligence, compréhension et attention, maintenant ainsi éloignées l'avidité et la détresse dans les cinq khandhas . .

… sur la Sensation . .

… sur le Mental …

… garde l'esprit constamment sur les perceptions mentales, avec diligence, compréhension et attention, maintenant ainsi éloignées l'avidité et la détresse dans les cinq khandhas . Ami Bhadda, le Bhagavan a exposé ces pratiques méritoires de moralité dans le but de cultiver la pratique des Quatre Méthodes d'Attention Constante»