Khuddaka Nikāya

Sutta Nipāta

2.6. Mauvaise Conduite

«La pratique du Dhamma, la pratique de la continence, on dit que la maîtrise de ces choses est à son meilleur si la personne a quitté la maison pour la vie sans domicile fixe. Mais s'il est bavard et, comme une brute, il aime faire mal aux autres, sa vie est mauvaise et son impurité augmente.

«Un bhikkhu querelleur enveloppé dans les illusions, ne comprend pas le Dhamma enseigné par l'Eveillé lorsqu'il est révélé. Ennuyant ceux qui sont versés dans la méditation, se laissant mener par l'ignorance, il est inconscient de ce que son sentier souillé mène à l'enfer Niraya. Tombant tête la première, passant de matrice en matrice, de l'obscurité à une (plus grande) obscurité, un tel bhikkhu est soumis par la suite à la souffrance, c'est certain.

«Comme une fosse septique remplie au cours des années est difficile à nettoyer, de même, il est difficile de purifier quiconque est plein d'impurités. Qui que ce soit dont vous sachiez qu'il est ainsi, bhikkhus, ayant un penchant pour les mondanités, ayant de mauvais désirs, de mauvaises pensées, un mauvais comportement et attitude, étant complètement unis, évitez-le, balayez-le comme poussière, enlevez-le comme immondices. Vannez comme de la balle les non-reclus. Ayant éjecté ceux-là qui ont de mauvais désirs, un mauvais comportement et attitude, soyez purs et attentifs, demeurez avec ceux qui sont purs. Etant unis et prudents, vous mettrez un terme à la souffrance.»