Khuddaka Nikāya

Sutta Nipāta

5.2. Questions de Tissa-metteyya

Tissa-metteyya:

Qui donc
en ce monde
est content?
Qui donc
n'a pas d'agitations?
Quel est le penseur qui
connaissant les deux côtés,
n'adhère pas entre les deux?
Qui donc
appelez-vous un grand?
Qui donc ici
a dépassé
cette couturière qu'est
la soif inextinguible?

Le Bouddha:

Celui qui
parmi les sensualités,
mène la vie sainte,
toujours attentif, libéré de la soif;
le moine qui est
—grâce à l'évaluation des choses—
Détaché:
il n'a pas d'agitations. Lui,
le penseur
connaissant les deux côtés,
n'adhère pas entre les deux. Lui
je l'appelle un grand. Lui
il a dépassé
cette couturière qu'est
la soif inextinguible.