Khuddaka Nikāya

Sutta Nipāta

5.3. Questions de Punnaka

Punnaka:

A celui sans perturbations,
qui a vu la racine [de toutes choses],
J'apporte une question.
A cause de quoi
ont tant de visionnaires humains
—nobles guerriers, brahmanes—
offert des sacrifices aux devas
en ce monde-ci?
Je vous le demande, O Béni du Ciel.
Dites-moi, je vous prie.

Le Bouddha:

Ces nombreux visionnaires humains
—nobles guerriers, brahmanes—
qui ont offert des sacrifices aux devas
en ce monde-ci, Punnaka,
dans l'espoir de plus que cet état d'être,
ont offert leurs sacrifices
parce qu'ils vieillissaient.

Punnaka:

Ces nombreux visionnaires humains
—nobles guerriers, brahmanes—
qui ont offert des sacrifices aux devas
en ce monde-ci:
Ont-ils, O Béni du Ciel,
en suivant la voie du sacrifice,
dépassé la naissance et la vieillesse?
Je vous le demande, O Béni du Ciel.
Dites-moi, je vous prie.

Le Bouddha:

Ils ont espéré, apprécié,
ont désiré,
et donc sacrifié—
ils ont langui de sensualité,
dependant du gain.
je te le dis:
ceux qui prennent sur eux
le joug du sacrifice,
pris de passion
pour le devenir,
ils n'ont pas dépassé la naissance et la vieillesse.

Punnaka:

Si ceux qui prennent sur eux le joug du sacrifice
n'ont pas traversé le courant, cher monsieur,
alors qui en ce monde
des êtres divins et humains
a dépassé la naissance et la vieillesse?
Je vous le demande, O Béni du Ciel.
Dites-moi, je vous prie.

Le Bouddha:

Celui qui a sondé
de près et de loin le monde,
pour qui il n'est rien
dans le monde pour le déranger—
ses vices évaporés,
sans désir, sans trouble,
en paix—
lui, je te le dis, a dépassé la naissance
et la vieillesse.