T 1670B Sūtra du Bhikṣu Nāgasena

2.33.

Le roi interrogea de nouveau Na-sien :

« Qu'est-ce que la pensée [la volition] ? »

Na-sien répondit :

« De ce que l'homme pense à quelque chose résulte qu'il fait quelque chose. Par exemple un homme, composant des drogues empoisonnées, en boit lui-même et de plus procède à en faire boire à d'autres : son propre corps en souffre ; de plus il fait souffrir le corps des autres. »

Na-sien dit :

« De même un homme ayant fait le mal doit entrer, après sa mort, dans le ni-li [niraya], et tous ceux qu'il enseigna entrent aussi dans le ni-li. C'est en ce sens qu'on dit d'un homme mauvais qu'il a une pensée [puis] accomplit un acte. »

Le roi dit :

« Excellent ! »