T 1670B Sūtra du Bhikṣu Nāgasena

2.61.

Le roi demanda encore à Na-sien :

« Le Buddha connut complètement les choses passées — les choses du commencement — et celles de l'avenir ? »

Na-sien dit :

« Oui, le Buddha les connut complètement. »

Le roi dit :

« Si le Buddha connut complètement toutes choses, pourquoi n'a-t-il pas enseigné en une fois tous les disciples ? Pourquoi les a-t-il enseignés progressivement ? »

Na-sien demanda au roi :

« Y a-t-il un médecin dans ce royaume ? »

Le roi dit :

« Il y a un médecin. »

Na-sien dit :

« Ce médecin a-t-il le pouvoir de connaître au complet tous les médicaments existant sous le ciel ? »

Le roi dit :

« Il a le pouvoir de connaître tous les médicaments au complet. »

Na-sien demanda au roi :

« Pour soigner les maladies, ce médecin donne-t-il les médicaments en une fois ou les donne-t-il progressivement? »

Le roi dit :

« A qui n'est pas encore malade, il ne peut donner des médicaments d'avance. Il faut qu'on soit malade et alors seulement il donne des médicaments. »

Na-sien dit :

« Quoique le Buddha connût complètement les choses du passé, de l'avenir et du présent, il ne put, lui non plus, enseigner en une fois tous les hommes sous le ciel. C'est peu à peu seulement qu'il dut leur communiquer les défenses des sūtras et les leur faire observer. »

Le roi dit :

« Excellent ! Excellent ! »