T 1670B Sūtra du Bhikṣu Nāgasena

2.9.

Le roi interrogea encore Na-sien :

« La foi sincère [en tant qu'elle a pour caractéristique] l'énergie spirituelle, que signifie cela? »

Na-sien dit :

« Tous les disciples du Buddha se voient les uns les autres : [ils voient que,] parmi leurs semblables ayant dépouillé toute mauvaise pensée, certains ont atteint la Voie de siu-t'o-yuan [srotāpanna], certains la Voie de sseu-t'o-han [sakṛdāgāmin], certains la Voie d'a-na-han [anāgāmin], certains la Voie d'a-lo-han [arhat]. Ils désirent en conséquence pratiquer à leur exemple la foi sincère, et atteindre tous la Voie de la délivrance des existences. »

Na-sien dit :

« Supposons qu'il pleuve beaucoup sur une montagne. L'eau de pluie s'écoule largement vers le bas ; sur les deux rives, ignorant la profondeur de l'eau, sont des hommes pleins de crainte et n'osant passer à gué. Qu'il vienne un homme d'une contrée éloignée, lequel, regardant l'eau, en devine la largeur et la profondeur et, connaissant ses forces, se montre capable d'entrer dans l'eau et réussisse à la traverser : les hommes des deux rives, l'imitant, traverseront en foule à sa suite. Il en est de même des disciples du Buddha : ils voient que d'autres avant eux, en purifiant leur cœur, ont atteint les Voies de siu-t'o-yuan, de sseu-t'o-han, d'a-na-han, et que c'est par les bonnes pensées que tous y sont parvenus. Un sūtra du Buddha dit : Un homme ayant des pensées de foi sincère peut obtenir de traverser les existences ; un homme capable de se modérer fait cesser et rejette les cinq désirs ; un homme connaissant la douleur du corps peut se délivrer ; c'est par la sagesse que tous les hommes accomplissent leur Voie et leur Vertu. »

Le roi dit :

« Excellent ! Excellent ! »