Khuddaka Nikāya

Theragāthā

1.50. Vimala

La terre est aspergée
par la pluie, et le vent
souffle, la foudre
erre à travers le ciel,
mais mes pensées sont immobilisées,
bien centré
mon esprit.